En salade, rissolés, farcis…on adore les champignons ! Mais voilà, ils poussent souvent sur des substrats terreux, impropres à la consommation. Alors avant de les cuisiner encore faut-il les nettoyer. Mais les tremper dans l’eau risque de les remplir d’eau alors comment s’y prendre ? Pour commencer en sélectionnant lorsque vous faites vos courses, les plus beaux champignons et en soignant leur conservation !

Savoir choisir un champignon sur un étal.

Pour savoir si un champignon est frais ou non il faut jauger sa texture ! S’il est bien ferme, charnu et lisse allez-y ! Cela signifie que le champignon est frais et que l’humidité ne s’est pas encore emparée de lui ! À l’inverse, laissez de côté les champignons à l’aspect visqueux ou tâchés ! Une fois à la maison, stockez-les au réfrigérateur pendant 2 jours au plus. En veillant à ce qu’ils puissent respirer, sans quoi il se gâtent très vite. Si vous manipulez des morilles, vous pouvez les envelopper dans un torchon humide pendant 3 jours. Le tout est de garder le linge et donc les morilles humides !

Savoir nettoyer un champignon !

Le plus simple pour nettoyer des champignons est d’utiliser une serviette humide ou carrément une brosse à champignon dédie à cela ! Le but est d’essuyer les champignons des différentes salissures qu’ils présentent. Vous pouvez les passer à l’eau mais rapidement et en les essuyant ensuite. Car les champignons absorbent littéralement l’eau et ne donneront ni l’aspect ni le gout attendu. Pour les morilles, il suffit de couper une tranche en bas de chaque tige ou de les couper en deux et de les rincer rapidement à l’eau. Une autre technique est de les faire tremper dans de l’eau salée. Celle-ci à la vertu de déloger les insectes et autres saletés. N’oubliez pas de les sécher une fois propres !!

id justo Praesent mattis risus tristique fringilla mattis Sed ipsum sed Praesent